Back To Top
  /  Creative Life   /  Conseils   /  Comment gérer un client qui a des goûts de m****

Comment gérer un client qui a des goûts de m****

N’importe quel graphiste, créatif, concepteur, qu’il soit freelance ou salarié a déjà eu à faire à lui… Vous savez, ce client qui vous apprend votre métier, ce client qui crache sur des centaines de règles de design et de marketing, ce client pour qui des années d’études supérieures et de spécialisation n’ont aucun intérêt, oui toi aussi tu l’as connu… LE client qui a des goûts de chiotte !

Parfois, vous devez accepter d’être en désaccord avec votre client. Mais que faites-vous avec les clients qui ont tout simplement et fondamentalement mauvais goût ? Ils paient les factures, créant un problème auquel presque chaque concepteur doit faire face au moins une fois dans sa carrière : Comment dire à vos clients que leurs goûts sont à c**** ?

Voici à travers cet article quelques techniques que tout créatif se doit de connaitre, à vous ensuite de jongler pour trouver la meilleur!

AU NOM DE LA LOI JE VOUS ARRÊTE
C’est ce que j’ai dit quand un client m’a demandé de faire quelque chose de visuellement putride : « Je ne peux pas le faire, et il sera presque impossible pour moi d’expliquer pourquoi je ne peux pas le faire, et si je le fais, c’est certains que vous allez aimer le résultat . Mais imaginons que je sois avocat et que vous me demandiez de faire quelque chose de manifestement illégal, qui causerait ma radiation du barreau et une honte professionnelle à jamais… et bien c’est exactement ce que vous me demandez de faire. »

DÉTOURNEZ LA CONVERSATION
« Vos goûts sont à chier » Poliment traduit donne : « Il ne s’agit pas d’aimer ou de ne pas aimer, il s’agit de faire quelque chose qui fonctionne ». Mon expérience est que les sentiments et réactions initiales au  sujet de conceptions et d’identités visuelles sont toujours dénuées de sens, car le client se base sur ses goûts personnels, hors en tant que concepteur nous essayons de créer des choses qui vont durer des années, et ont le potentiel de devenir emblématiques. Il faut donc essayer de détourner un maximum la conversation des goûts personnels et des préférences subjectives (j’aime les cercles, je déteste le rouge,…), pour se concentrer sur des considérations plus stratégiques : Est ce que cette créa fonctionne ? ( Il est aussi nécessaire de ne jamais présenter à vos clients une créa qui hantera votre vie pour toujours si jamais ils la choisissent !)

ÉDUQUEZ LE
Essayez de donner à votre client vos meilleures recommandations, il faut essayer d’expliquer pourquoi vous avez fait ces choix , basés sur votre expérience, vos précédents projets, la lisibilité, … Et puis si un client veut vous apprendre comment faire votre travail, c’est probablement qu’il ne vaut pas la peine d’être votre client.

Si votre client vous fait des suggestions qui ne fonctionneront pas, dites lui simplement que c’est une mauvaise idée.

ESSAYEZ DE RAISONNER AVEC LUI
Travailler avec des clients ayant très mauvais goût doit être l’une des choses les plus difficiles à faire si comme moi vous êtes passionné par le travail que vous faites. J’essaie de ne pas prendre les choses trop à cœur, car à la fin de la journée, c’est leur entreprise pas la mienne. Si votre client vous fait des suggestions qui ne fonctionneront pas, dites lui simplement que c’est une mauvaise idée, s’il refuse de vous entendre essayez ces tactiques:

  1. Rappelez-lui qu’ils font appel à vous pour une bonne raison et que s’il connait votre métier mieux que vous, ils peuvent économiser de l’argent en faisant tout par eux même.
  2. Demandez-lui s’il veut votre opinion « professionnelle » qui ne correspond manifestement pas à son avis « non-professionnel ».
  3. En fonction de la situation, essayez de trouver des exemples de la façon dont les autres entreprises ont fait la même erreur qu’il s’apprête à faire.
  4. Laissez leur entêtement parler plus fort que vos mots et laissez les faire cette erreur, puis attendez qu’ils vous rappelle pour la corriger, et doublez vos tarifs (en option) .
  5. Et enfin la meilleure solution (selon moi) il suffit de dire que vous êtes en désaccord total avec sa vision , et de vous retirer du projet.

client

Written by

Créatif indépendant depuis 2006. Digital Nomad depuis 2015. Fondateur de <a href="http://www.ctkstudio.com">CTKstudio</a>. Fondateur de Creative Junkie.

Post a Comment